Accueil » L'épopée de Zandira » Objectif sur un an : multiplier par trois les ventes de bijoux sur notre boutique !

C’est l’été, on est en vacances ! Autant, il y a une semaine j’étais à plat, plus de batterie, plus de jus … autant au bout de 4-5 jours de décompression totale, ça revient.

Pendant les vacances, je n’arrive jamais franchement à décrocher. Il n’y a plus personne au bureau, donc forcément il n’y aura que très peu d’affaires en ce mois d’août, mais pour autant, le travail, il faudra bien le faire. Bref, tout ça pour dire que si je n’arrive pas (et ne cherche pas franchement non plus …) à décrocher, ces moments de vacances permettent de prendre du recul par rapport à l’agitation du quotidien, de faire le bilan de l’année passée, et de réfléchir aux nouveaux projets, aux nouvelles actions à mettre en œuvre sur l’année à venir.

C’est donc tranquillement, sur la terrasse, à la fraîche, dans un pur havre de paix où seuls les oiseaux m’accompagnent avant le concert des cigales, que j’écris ce billet. Et c’est tout aussi tranquillement que je me fixe un nouvel objectif pour Zandira : multiplier par trois nos ventes de bijoux d’ici à l’été 2013 sans utiliser de liens sponsorisés ou d’inscriptions aux guides d’achats payants !

On en est là !

Zandira, au départ, c’était un peu expérimental, puisque je n’avais jamais touché au e-commerce. Au fur à mesure des mois, je me suis vraiment pris d’affection pour cette marque que nous avons créée, et je reste persuadé que nous sommes encore très loin d’avoir exploité tout son potentiel.

La boutique a aujourd’hui une régularité de métronome ! Plus 80 à 120% suivant les mois par rapport à l’année dernière, et quand je m’attends à un mois plus difficile, ben non, on reste sur les mêmes bases.

Pour autant, la boutique seule, ne permettrait pas de faire vivre une personne seule, on peut considérer que ce serait un très bon complément de salaire, mais pas plus. Le rapport temps / bénéfice est excellent pour une mini-boutique de 150 modèles. Mais encore une fois, je suis persuadé que l’on peut aller beaucoup, beaucoup plus loin !

Et ton plan d’action ?

Je ne vous dirai pas dans le détail ce que je compte faire pour atteindre cet objectif, mais je peux quand même vous en donner les grandes lignes, avec un leitmotiv que je ne devrai pas perdre de vue sous peine d’échec assuré : écrire, écrire et encore écrire !

Tous les référenceurs le savent, si la discipline reste toujours plutôt simple dans son principe, elle est en revanche de plus en plus ardue à mettre en place. La faute à la concurrence : toujours plus d’acteurs, toujours que 10 places sur la première page des moteurs de recherche, et de moins en moins de visibilité pour les résultats naturels ; et la faute à Google qui, ces derniers mois, donne du fil à retordre aux référenceurs avec la mise en place de nouveaux filtres, tels Pingouin et Panda (je vous invite à une petite recherche sur ces 2 termes si vous voulez en savoir plus sur les conséquences de ces filtres).

Pour être bien positionné sur les expressions que j’ai préalablement définies, il me faut donc de bons liens contextualisés, sur des sites de qualité ! Finies donc la quantité et l’écriture automatique, place à la qualité !

Mais pour cela, y’a pas, si tu demandes, il faut aussi pouvoir offrir : j’ai donc commencé à créer un réseau de blogs sur la thématique du bijou, les portes du blog de Zandira vont s’ouvrir au guest-blogging, mais de façon très sélective ! Il va donc falloir écrire de bons billets pour alimenter le réseau, et pouvoir publier chez les autres comme j’ai pu le faire sur Gros Bijoux ou UnVraiBijou par exemple.

J’ai aussi dans l’idée d’ouvrir un guide d’achat sur les bijoux, bon pour le SEO mais pingouinophobe et pandaphobe … j’ai les outils, je vois à peu près comment je veux faire … il n’y a plus qu’à mettre en œuvre ! Du bon matériel pour de bons partenariats, c’est une bonne base.

J’ajouterai à cette stratégie, une pincée d’annuaires et de CP, parce qu’il en reste encore des bons, bien stables sur leurs bases, un chouillas de commentaires sur les blogs dofollow avec des ancres bien variées … et enfin, un poil de savoir-faire, parce qu’à force de référencer des sites, et m’être pris quelques jolies gamelles, je me prendrais presque pour un expert :-)))

Le deuxième gros pan de ma stratégie se passera sur les réseaux sociaux. Je ne suis pas expert, j’étais plutôt très sceptique, mais 2-3 expériences m’ont montré qu’il pouvait y avoir un certain potentiel derrière les réseaux, avec si ce n’est de nombreuses ventes, au moins un vrai travail de branding sur notre marque.

Voilà, voilà, la piscine m’attend, avant un petit tour sur le marché bio local … faut que je reprenne des forces ! Bilan à l’été 2013 !

4 Commentaires

  1. kambodia dit :

    Cela ressemble à un engagement public : en déclarant ce qu’on compte faire publiquement, on se rajoute un poids psychologique qui sera utile lorsque la volonté viendra a manquer. C’est donc très bon de faire ce genre de choses !

    Sinon je ne dirai pas « fini la quantité » mais plutôt « quantité et qualité ». C’est surtout la proportion de la quantité qui tend a diminuer, mais même avec les animaux aucun webmaster sur un gros projet n’aurait craché sur des liens de qualités :D D’ailleurs la pincée d’annuaires et de CP minore un peu ce qui à été dit avant.

    En tout cas bonne année et bon liens !

  2. Kevin Hanot dit :

    Bon courage pour cet objectif. Je suis régulièrement votre boutique et je suis persuadé que vous arriverez à la développer. A force de travailler dessus ça ne peut que marcher ! Le Guest Blogging pourra vous apporter du contenu pour votre blog. Comme vous le dites il faudra qu’il soit de qualité pour apporter une réelle valeur ajoutée !
    Bon courage à vous :) !!!

  3. Chloe dit :

    Je me reconnais dans cet article, comme vous j’ai débuté en ne connaissant rien au Ecommerce.
    Le chemin est long le tout est de rester suffisamment motivé quand on voit le temps passé et les sacrifices que cela engendre.
    Bonne continuation et attention aux vilaines bêtes qui rodent sur le moteur de recherche n° 1 en France.

  4. Maklyst dit :

    Il est en effet très dur aujourd’hui de se positionner sur des mots clés de forte concurrence…mais ça en vaut la chandelle, en effet, peut-être beaucoup plus de concurrence mais beaucoup plus de monde qui achètent sur la toile!

    Cependant, je crains qu’il y ait de moins en moins de visibilité pour le référencement naturel, on peut le voir maintenant avec Google Shopping et bien tôt Google Images.

Zandira - 3 bis rue Condorcet - 37000 TOURS - Tél. : 02 47 64 75 38 - E-mail : contact@zandira.com